Séparation et mixage

Séparateurs balistiques

  • Un bac de séparation monobloc à mailles variables
  • Deux arbres d’entraînement équipés chacun d'un moteur à vitesse variable
  • Un caisson en tôles d’acier muni de volets de maintenance et de prises d'air pour un système de dépoussiérage
  • Assistance aéraulique

Comment ça fonctionne

La matière prétraitée tombe dans un bac de séparation incliné. Le bac tourne autour de deux axes de rotation excentriques. L'entraînement est assuré par deux moteurs électriques commandés par un variateur de vitesse commun. Les moteurs et les roulements sont placés en dehors du flux de déchets pour garantir une exposition minimale à la poussière. Cette configuration permet de prolonger les intervalles d'intervention et de réduire les coûts de maintenance.

La rotation des arbres produit un effet vibratoire. L'inclinaison réglable du bac de séparation favorise le mouvement des différents types de déchets selon leurs propriétés physiques. Les matériaux légers et plats ont tendance à se déplacer vers le haut tandis que les matériaux lourds et ronds se déplacent vers le bas.

La fraction légère ou plate se compose principalement de papiers, films plastiques, textiles, cartons, etc., alors que la fraction lourde ou ronde est constituée de métaux, pierres, bois, plastiques, bouteilles en plastique, verre, etc.

La maille du bac de séparation permet la séparation des fines. La granulométrie de la matière séparée peut être adaptée aux flux entrants grâce aux plaques de criblage remplaçables.  

 

Cribles rotatifs (trommels)

Les cribles rotatifs stationnaires divisent le flux entrant en plusieurs fractions sortantes de différentes granulométries. Les spécifications de chaque projet, comme par exemple le type de déchets, le débit ou la granulométrie, définissent le type et la taille des cribles rotatifs de conception AMB. Le tambour du crible rotatif comporte des plaques de criblage remplaçables à une ou plusieurs mailles et peut être fabriqué soit en un seul morceau soit en plusieurs morceaux fixés dans un cadre.

Le solide cadre métallique muni de grandes portes de maintenance, les trémies fermées et les prises d'air de dépoussiérage permettent au minimum de réduire les émissions de poussière et le bruit de criblage.

 

Tambours d’homogénéisation

Les tambours d’homogénéisation stationnaires mélangent les déchets traités préalablement et les préparent pour le traitement biologique en aval.

Le débit et la durée de traitement des déchets dans la machine dépendent des dimensions de celle-ci qui sont définies au cas par cas.

Les entraînements robustes et parfaitement bien dimensionnés garantissent une grande disponibilité de la machine, même en cas de vitesses de rotation très basses. Le chargement de la machine via une vis d'alimentation permet de très bien traiter les boues d’épuration ou l’eau d'infiltration.